Comment estimer son bien immobilier atypique ?

S’il est facile de conclure une vente pour les cas des maisons classiques, les maisons insolites sont en revanche plus capricieuses. Avec le style, le prix et surtout le prestige, les investisseurs ont un peu de mal à situer la valeur de ces types d’habitations. Si vous en possédez une, voici quelques conseils pour ne pas subir une arnaque.

Les frais d’aménagement

Le facteur le plus prépondérant dans l’estimation de la valeur d’un bien, qu’il soit atypique ou non est le total des dépenses pour sa construction. Par ailleurs, cela inclut les frais de notaires, les honoraires des concepteurs et bien sûr, le total des travaux de rénovation si lieu est. Pour le cas d’un logement atypique, ce prix peut être très élevé. Ceci dû à la conception de la géométrie des lieux, des choix des matériaux de construction… Le caractère non conventionnel des maisons insolites tend à augmenter la valeur de ces dernières. En plus de cela, le fait qu’elles sont rares apporte le surplus sur l’estimation du prix.

Déterminer au juste prix

Il est alors assez difficile d’estimer la valeur d’un bien atypique puisqu’il ne correspond à aucun standard. Par ailleurs, le prix ne peut être défini par les méthodes conventionnelles telles la superficie et la localisation. Ainsi, la méthode utilisée par les professionnels pour ce cas précis est d’assimiler le bien à l’image d’une œuvre d’art. De ce fait, la valeur ne dépendra plus des paramètres conventionnels, mais de la variation entre l’offre et la demande. En outre, le type du bien immobilier insolite joue un rôle clé dans la fixation de cette valeur. Par exemple, les péniches ont été très cotées auprès de la clientèle à l’inverse des lofts. Il est alors fortement conseillé de suivre le cours du type de votre bien insolite avant d’entrer dans une quelconque affaire de vente.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

©2018 Tous droits réservés - campingcabane.com